Menu

Comment devenir propriétaire au travers d’un troisième pilier?

Comment devenir propriétaire au travers d’un troisième pilier?

L’utilisation de l’argent du 3e pilier pour financer l’accession à la propriété est un phénomène courant. Les conséquences financières dépendent, entre autres, du fait que l’argent du 3e pilier soit retiré par anticipation ou mis en gage. Les deux ont des avantages et des inconvénients.

 

Qu’est-ce que le 3e pilier ?

Le 3e pilier est un instrument de planification de la retraite privée. Elle est volontaire. Toute personne exerçant une activité professionnelle et résidente en Suisse peut ouvrir un compte du 3e pilier dans une banque ou une compagnie d’assurance. Le montant versé sur le compte du 3e pilier peut être déduit de l’impôt sur le revenu. Cela permet non seulement d’économiser de l’argent, mais aussi d’optimiser les impôts.

Les personnes actives qui sont assurées auprès d’une caisse de pension peuvent verser au maximum 6883 CHF par an sur le compte du 3e pilier. Les personnes qui ne sont pas assurées auprès d’une caisse de pension peuvent verser 20% de leur revenu dans le 3e pilier mais au maximum 34’416 CHF.

 

Améliorer votre pension ou financer votre propre logement ?

Le 3e pilier a pour but principal de compléter les rentes AVS et LPP que vous recevez après la retraite. En effet, le montant de cette pension est généralement inférieur à celui de votre dernier salaire. Il est dans l’intérêt de l’État que les citoyens prennent des dispositions pour une vie sûre lors de la retraite. C’est pourquoi les fonds du 3e pilier peuvent être déduits des impôts.

En contrepartie, l’argent ne peut pas être utilisé pour acheter des biens de consommation coûteux (par exemple, un yacht). Toutefois, quiconque souhaite utiliser le 3e pilier pour financer un logement occupé par son propriétaire peut utiliser l’argent avant la retraite.

Que vous construisiez la propriété vous-même ou que vous achetiez une propriété clé en main, cela ne fait aucune différence. Les parts sociales des coopératives d’habitation peuvent également être financés avec l’argent du 3e pilier. Si vous décidez de financer votre propre logement avec l’argent du 3e pilier, vous avez le choix entre le retrait anticipé de capital du 3e pilier et le nantissement de capital du 3e pilier.


Financement d’un logement

Avec la prévoyance liée au 3e pilier, vous pouvez financer un logement en propriété de manière fiscalement avantageuse. Toutefois, les réglementations légales, à l’instar du retrait anticipé du fonds de pension, fournissent des directives claires. La base légale se trouve dans l’ordonnance sur les déductions fiscales pour les cotisations à des formes reconnues de prévoyance.

Une propriété résidentielle est considérée comme étant occupée par son propriétaire si c’est une résidence effective et enregistrée (résidence principale). De ce fait, le financement d’une seconde résidence ou, par exemple, d’une maison de vacances n’est pas autorisé. L’achat d’un immeuble d’habitation avec un appartement intégré comme résidence principale ne peut être financé par le 3e pilier qu’au prorata de l’appartement lui-même.

Le retrait anticipé du 3ème pilier et la mise en gage de terrains à bâtir purs ne sont pas autorisés.

 

Lequel est le plus logique ?

 

Retrait anticipé

Avec le versement anticipé, une somme est retirée du compte du 3e pilier avant la retraite. Comme mentionné précédemment, l’objectif de cet argent est lié à l’achat de biens résidentiels occupés par leur propriétaire. Il n’y a pas de montant minimum. Les retraits anticipés ne sont possibles que tous les 5 ans. Ils augmentent les fonds propres que l’on apporte pour acheter une maison. Ceux qui apportent plus de fonds propres paient moins d’intérêts hypothécaires, car l’hypothèque est alors moins élevée.

Cependant, plus vous retirez d’argent à l’avance, plus l’augmentation de votre pension de retraite sera faible. Les déductions fiscales sont plus faibles car les intérêts de la dette sont moins élevés.

 

Mis en gage du 3e pilier (nantissement)

L’argent du 3e pilier est mis en gage en faveur d’une hypothèque. L’argent du fonds de pension sert alors de garantie à la banque prêteuse. Cela permet aux particuliers d’obtenir de la banque un prêt hypothécaire plus élevé ou un taux plus bas. L’argent n’est pas versé, mais reste sur le compte du 3e pilier. L’argent peut continuer à travailler en franchise d’impôt car il reste sur le compte. La pension de retraite n’est pas réduite parce que l’argent reste sur le compte.

Si vous avez fait des calculs trop optimistes et que vous ne pouvez plus payer les intérêts hypothécaires, vous devez vous attendre à ce que la banque prêteuse saisisse l’argent sur le compte du 3e pilier.


Amortissement indirect

Dernière possibilité très intéressante, votre 3e pilier peut servir à amortir la dette de votre bien immobilier. En effet, lors d’une acquisition immobilière la banque exige d’amortir le 2ème rang hypothécaire sur une période maximale de 15 ans ou au plus tard à l’âge de votre retraite. C’est la que votre 3e pilier intervient, en cotisant et en mettant en gage le montant de l’amortissement en faveur de la banque, vous allez bénéficier de la couverture d’assurance de votre 3e pilier, du taux technique de la police ainsi que la déduction fiscale durant toute la durée de votre contrat!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *